Le coin des écrivains …

Voici le début d’une nouvelle écrite par Louis, un élève de seconde bac pro MV. Mystère et suspense sont au rendez-vous … Bonne lecture !

CHAPITRE 1 – L’ARRIVEE

Un jour, j’étais dans ma voiture sur un chemin de campagne. Il faisait beau, il n’y avait pas de vent. La température variait entre 20° et 22°. En arrivant à la maison de ma grand-mère, le voisin me salua bizarrement. J’étais parti vivre dans la maison de ma grand-mère car elle était décédée depuis peu. Dès l’arrivée, ma chienne courut vers la porte. Elle avait flairé une piste dans la maison mais je n’ai pas pu savoir ce que c’était. La première journée se déroula très bien.

A la tombée de la nuit, je partis au lit. D’un coup, la lumière s’éteignit. Bien-sûr, il n’y avait plus d’essence dans le groupe électrogène. Je m’endormis sans lumière. En plein milieu de la nuit, un gros bruit dans la cuisine me réveilla brusquement. Je pris ma lampe et descendit voir. Dans la cuisine il n’y avait personne, comme dans les autres pièces d’ailleurs. Mais derrière la table, un pot en verre était cassé. Je balayai et au moment de retourner au lit, j’aperçus le voisin dans le jardin. J’essayai de lui parler à plusieurs reprises mais tout cela resta sans réponse. Je remontai eu lit et me rendormis.

Continuer la lecture de Le coin des écrivains …

LA PHOTO VUE SOUS DIFFERENTS ANGLES AVEC MAURICE CUQUEL

Maurice Cuquel, un photo-journaliste, nous a fait découvrir son métier à travers une série de reportages photo marquants. Bientôt ce sera à nous de faire une série de dix photos pour montrer notre « vie de lycéen » dans
le cadre d’un projet.

m cuquel4

Maurice Cuquel commente une de ses photos issue d’un reportage sur les Saraouihs

Comment faire une bonne image ?
M.Cuquel a projeté différents clichés pris en Iran ou en Algérie (pour un reportage sur des jeunes saraouihs). Il nous a expliqué que derrière chaque image il y a une histoire.
Nous avons appris qu’à certains moments, il doit attendre le moment opportun pour prendre la bonne photo. Dans d’autres cas, c’est la chance qui joue et il doit être réactif. Ce qui est difficile pour lui, c’est la sélection des photos
à la fin et le choix des légendes. Sans légende, on peut faire une mauvaise interprétation de la réalité

Journaliste, un métier dangereux
La photo qui nous a le plus marqués est celle de deux jeunes filles iraniennes qui sont venues provoquer le photographe avec leur voile blanc et leurs cheveux bien visibles (deux choses interdites en Iran). Maurice Cuquel a pris beaucoup de risques pour les prendre en photo et ensuite vite cacher la pellicule.
Nous avons apprécié cette rencontre riche en informations qui nous a appris à comprendre et à lire une image autrement et à en découvrir le sens caché. Nous tiendrons compte des conseils donnés lors de la prise de vue de nos propres photos.

Les classes de 2 TCI et TU

Des fables pour dénoncer les discriminations

Au cours de ce début d’année scolaire, les élèves de première TCI et première TU ont participé à un projet d’écriture supervisé par leur professeur de français.
Les élèves ont chacun écrit une fable qui dénonce un fait d’actualité en racontant une histoire mettant en scène des animaux. Ces fables contiennent chacune une morale. Quatre fables seulement ont été publiées dans le journal papier ,après vote des élèves. Retrouvez  ici ces quatre fables lauréates suivies de toutes les autres.

L’HIPPOPOTAME ET L’ECUREUIL

Dans la vie, le gabarit ne définit pas la force.
Un hippopotame nommé El Diablo était un excellent catcheur
Et un écureuil nommé Carlos qui ne faisait pas peur
Le petit rongeur aussi était catcheur
Mais personne ne le craignait.
Afin de faire grimper sa crédibilité,
Carlos défia le champion dans un combat sans pitié.
El Diablo accepta avec la certitude qu’il allait gagner.
Le combat débuta .
Le favori, lourd, lent, attaqua …
Tandis que le fin et rapide animal esquiva.
Pris de fatigue par l’intensité du combat,
Son coeur le lâcha !
La montagne de muscles s’écroula.
L’écureuil, lui, à peine essouflé, cria
« La force ne vient pas des muscles !
Elle vient de la manière dont on utilise nos faiblesses ! »

Au final, le plus petit l’emporta
Et toute la jungle le respecta
C’est dommage de devoir faire un combat
Pour que l’on ne nous méprise pas
Yohann Pascault, 1 TCI

Continuer la lecture de Des fables pour dénoncer les discriminations

Tous en choeur pour Joseph: une soirée très réussie

Jeudi 17 janvier, les élèves de première et terminale SN encadrés par certains de leurs professeurs et une bénévole, se sont produits dans la salle du Galion prêtée par la municipalité. Les bénéfices de la soirée aideront leur ancien camarade Joseph, qui a dû repartir au Gabon, à financer ses études.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le programme était très varié: des lectures de textes sur le thème de l’exil, un rap écrit et interprété spécialement pour Joseph par deux de ses camarades…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Certains élèves (comme Andréa) lisent des textes de Laurent Gaudé ou Gaël Faye.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Louis, en duo avec son cousin

…et encore beaucoup de musique avec un duo à la guitare « Jeux interdits » suivi de la prestation appréciée de deux chorales, la Cacaphonie et « Les choeurs d’artichaut ». Grâce à cette soirée, Joseph va pouvoir finir sa terminale

Lycéens au cinéma: « La jeune fille sans mains »

Le vendredi 23 novembre, les classes de 2 Sn et 1 Mv sont allées au cinéma Les Montreurs d’images voir « La jeune fille sans main ». Ce film d’animation, inspiré d’un conte de Grimm, a été réalisé en 2016 par Sébastien Laudenbach.

Un conte sombre et cruel

C’est l’histoire d’une jeune fille qui vit dans une famille très pauvre. Son père est meunier et à cause du manque d’eau, il n’y a plus d’argent et il est désespéré. Après avoir tenté de tuer un sanglier, il voit apparaître un vieillard qui lui propose un pacte : « Tu vas me donner tout ce qu’il y a derrière ton moulin, et en échange tu deviendras riche ». Le meunier accepte cette offre alléchante, ignorant que sa fille est perchée dans un pommier à l’arrière du moulin. Aussitôt, l’eau revient sous forme d’or et la famille se fait construire un luxueux palais. Avide d’argent, le meunier est prêt à payer sa dette au diable en lui offrant sa fille …

 

jeune-fille-sans-mains Affiche issue du site allocine.fr Continuer la lecture de Lycéens au cinéma: « La jeune fille sans mains »

The Dragon show: Le projet théâtre des 1eres années CAP

malediction du welsh red dragon site syros tip tongue Image issue du site de l’éditeur Syros

Aborder l’apprentissage de la langue anglaise de manière différente, plus motivante et plus dynamique: c’est l’objectif de l’action mise en place par Mme Bessa avec les 1 CAP Carrosserie et Maintenance automobile.

Un projet très complet
Pour cette action, nous nous inspirons d’un livre « La malédiction du Welsh red dragon » de Stéphanie Benson, pour en faire une pièce de théâtre. Nous avons prévu de faire des affiches pour avertir les gens au sujet de la représentation, qui aura lieu au centre culturel de Foulayronnes, le Galion, le 12 avril 2019.
Pour financer une partie du projet, nous allons vendre des gâteaux . Nous espérons que Stéphanie Benson, l’auteur du livre, sera là le jour où nous jouerons la pièce. Nous travaillons avec une classe de CM2 de l’école Félix Aunac. Tout le monde a commencé à lire le livre. Les CM2 ont déjà écrit le début de l’adaptation, et nous, nous allons continuer à jouer la pièce. Karim tiendra le rôle de Maël et Hanna fera l’amie de Maël (Megan). Il y aura aussi de la danse. Nous avons prévu de fabriquer un dragon en cours d’arts plastiques avec M Berthod.

Continuer la lecture de The Dragon show: Le projet théâtre des 1eres années CAP

le journal du LP Jean Monnet